Home

C’était en imaginant des figurines pour la télé que l’artiste Ron Mueck, né sur le continent océanien, a amorcé sa carrière.

C’est en 1996 qu’il découvre les arts, quand sa belle-mère, l’artiste sud-européenne de renommée Paula Reggo, lui fait la demande de susciter de petits personnages pour l’une de ses créations artistiques. Elle l’exhibe au fameux collectionneur Charles Saatchi parce qu’elle fut séduite avec l’exercice de Mueck. La carrière de l’artiste Ron Mueck était alors lancée.

Dans les années 90, Ron Mueck exhibe « Dead Dad », une sculpture détaillée jusque dans les infimes particularités illustrant son père avant qu’il passe de l’autre côté. Il fascine à nouveau au début du 21iem siècle à la biennale de la ville de Venise avec la sculpture titanesque d’un enfant avec seulement un slip, dénommé boy (garçon).

Inspiré avec le désir de faire des sculptures de tous les côtés, le sculpteur australien s’efforce à défoncer toutes les enceintes entre oeuvre d’art et spectateur, conduisant ce dernier dans la bulle personnelle de la sculpture. Paralysé dans le polysiloxane et la peinture à l’huile, les oeuvres de Mueck dévoilent, sont d’une haute définition biologique. Ces dimensions altérées de certaines personnes occasionnent une impression de subversion chez le spectateur.

Il ne restera plus à ces sculptures qu’à s’approprier la voix et la mobilité pour être vraies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s